Nouveau Absolument gratuit lol game Réflexions

Twitter

Une étude a été récemment menée auprès p 3784 joueurs de Group of Legends, un des jeux compétitifs les plus populaires depuis quelques années avec put objectif delaware mettre en lumière l’ambiance générale autour du jeu.

Et il se dégage que le titre est propice au développement de harcèlement avec une communauté à la fois très virulente et toxique.

79 % des sondés ont ainsi indiqué que lorsqu’ils ont fait face à une forme p harcèlement en cours delaware jeu p manhattan project part d’autres joueurs, les éimprovements houleux continuaient bien après manhunter b p manhattan project partie. Clanaria, qui a mené l’enquête considère dans le harcèlement toute forme d’insultes, insistances sur les demandes d’ami ou harcèlement sexuel.

L’étude dresse un bilan peu reluisant delaware manhunter communauté de LoL : 98% des sondés ont déjà fait l’objet d’insultes pendant une partie, 75% l’ont subit plusieurs fois. Il apparait que le sexe influe finalement peu sur les joueurs : même si les femmes semblent moins toxiques que les hommes, leur portion reste importante.

Le jeu révèle que 68% des sondés estiment se sentir frustrés level les autres joueurs, et que malgré tout, 63% continuent de jouer avec des amis « toxiques « .

Ce form delaware comportement n’est pas réservé à League of Legends et l’aspect compétitif des jeux en ligne a tendance à révéler les instincts les plus primaires des joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares